Rencontre à

Saint Petersbourg

Entretien avec le maître d’aïkido Jacques BONEMAISON / Shihan 7e DAN AIKIKDO

Comment avez-vous découvert l'aïkido? À quel âge êtes-vous arrivé pour la première fois au dojo? Qui était votre premier professeur?

Tout à fait par hasard... Je cherchais un club où l’on pratique un art martial japonais. Il y avait du Judo, du Karate, et j’ai découvert l’Aïkido. Mais on dit qu’il n’y a pas de hasard..

Pourquoi c’est l’aïkido que vous avez choisi comme art martial? Quel est son avantage pour vous?

J’ai trouvé l’Aïkido particulièrement subtil. Et cet aspect porteur de la tradition du Budo m’a beaucoup attiré. J’ai senti que cette pratique permettait d’aller beaucoup plus loin que ne le permet la pratique d’un sport.

À quoi vous attendiez-vous quand vous êtes arrivé au dojo? Avez-vous trouvé la réponse à vos attentes ? Comment à changé pour vous l'essence de l'aïkido ?

Oh, j’avais 20 ans, et je cherchais l’efficacité comme beaucoup de garçons de cet âge. J’ai vite compris que c’est un travail long, et durant tout ce temps, d’autres satisfactions sont apparues. Et ce n’est pas fini !!.
 

Qui considérez-vous être votre Maître? Avec qui avez-vous pratiqué aïkido la plupart du temps ?

Il est clair que le lien qui existe entre TAMURA et ma petite personne fait que mon Maître, c’est bien Lui. Bien sûr, j’ai pratiqué et pratique avec d’autres Maitres (Yamada, Tada, Sugano, un peu SaIto, des Maitres de l’Aïkikaï, surtout Doshu), mais mon Senseï demeure TAMURA Senseï.

Avez-vous pratiqué d'autres arts martiaux et/ou sports outre l'aïkido ? Peut-être

vous continuez à les pratiquer ?

Un petit peu, avant de pratiquer l’Aïkido. Et je trouve que dans l’Aïkido, il y a tout

ce qu’on peut trouver ailleurs, plus ce que l’Aïkido a de spécifique. Donc je me

consacre pleinement à l’Aïkido.

A votre avis, qu'est-ce que le professeur devrait expliquer à un novice qui vient d'arriver au dojo?

Cette question avait été posée à Morihei UESHIBA. Il avait répondu : « Tout l’Aïkido ! ».
 

Beaucoup de débutants attendent des résultats rapides. Combien de temps faut-il s'entraîner pour se rapprocher de la compréhension de ce qu'est l'aïkido?

Ah ! « Tout vouloir tout, tout de suite »... Ceci est la maladie de la vie moderne.

Et cela ne concerne pas seulement les débutants, n’est pas ?.. En fait, les choses

viennent d’elles-mêmes, quand on est prêt.

Quelle était la motivation pour vous? Comment stimulez-vous vos étudiants maintenant?

Je crois que si le professeur est sincère et enthousiaste, les élèves le sont. Je m’efforce donc de garder et vivre cette sincérité et cet enthousiasme.

Parlez-nous un peu de votre dojo en France. A quel age avez vous commencé à enseigner et pourquoi ? Vous animez des stages en France et à l'étranger. Existe-t- il une différence de pratique et de compréhension, de charactère entre les pays?

J’ai commencé à enseigner dès le premier Dan. Il y avait un club à ouvrir, et pas de professeur. Alors, je me suis présenté...

En fait, je vois des différences entre les pratiquants d’un même Dojo, des différences chez la même personne en fonction de son humeur, ses soucis, son évolution personnelle. Je vois cela dans chaque région, chaque pays. Ce que je constate, que ce soit en Russie, en Allemagne, en France, et même au Japon, les personnes qui viennent aiment l’Aïkido, elles sont toujours enthousiastes quelque soit leur âge ou leur ancienneté. Chacun traverse des périodes de grande motivation, puis de doute, et de nouvelles motivations se font jour. C’est le cheminement de l’être humain. Je crois que dans le fonds, l’être humain est le même partout.

En Russie, il est courant d’amener les enfants au dojo à l’âge de 4 ans, mais il y a aussi des adultes débutants. A quel âge, à votre avis, la pratique de l'aïkido devrait- elle commencer? A quel âge les étudiants peuvent-ils enter à votre dojo?

Il n’ya pas d’âge pour faire ce qui est bon pour soi. Si l’enfant, même très jeune a envie, il est le bienvenue. (Mais bien sûr, le professeur devra être un très bon professeur, pas seulement bon technicien). Une personne agée aussi peut commencer l’Aïkido, il ne cherchera pas à faire des « prouesses » comme un jeune, Elle fera de l’Aïkido son compagnon de vie pour un meilleur épanouissement, et si elle est très âgée, pour un ultime épanouissement.

Au dojo, nous suivons les principes Aiki. Dans quelle mesure est-il important, à votre avis, de les respecter dans la vie quotidienne, et pas seulement dans le dojo? Comment pouvons-nous les transférer dans la vie ordinaire ?

Si les principes Aïki sont respectés au Dojo, cela veut dire que nous les avons imprégnés en nous. Dès lors, nous les vivons et les respectons là où nous sommes.

Vous êtes déjà arrivé en Russie. Parlez-nous de cette visite, s'il vous plaît.

La première fois, c’était l’URSS. Saint Pétersbourg s’appelait Leningrad et je ne savais pas du tout ce qui m’attendait. Et ce fut un moment absolument extraordinaire de rencontres fraternelles : des pratiquants venus de partout alors que tout était difficile. Je me souviens de pratiquants du Kazatskan qui ont mis 7 jours 7 nuits en train. Des pratiquants de Novossibirsk , cela faisait plus loin pour eux que pour moi venant de Paris.. Des provinces comme l’Estonie, la Lituanie, ou d’Ukraine. Et quelle soif de pratique !.. Cette chaleur humaine, je la garde très présente et vivante dans mon cœur, la disponibilité des organisateurs, l’attention constante de mon traducteur qui, je me souviens, allait faire le plein de sa voiture à 3 heures du matin car à cette heure-ci, l’attente était moins longue. Ce sont des moments qui forgent une amitié indéfectible.

Dans très peu de temps, après un long délai, votre stage aura lieu en Russie. Quels objectifs vous définissez-vous pour ce stage ? Qu'en attendez-vous ?

Déjà l’immense joie de retrouver ces amis de la première heure, découvrir leurs élèves c'est-à-dire les fruits de l’Aïkido de ces pionniers de l’Aïkido en Russie. Partager un moment d’exception en référence à l’Aïkido merveilleux que TAMURA Senseï nous a légué.

Que pourriez-vous souhaiter aux aikidokas russes? Qu’est-ce que les pratiquants devraient considérer et à quoi devraient-ils penser avant de venir à votre stage ?

J’ai confiance, je sais que le cœur des Aïkidoka russes est pur, et nous vivrons ensemble un moment de vie digne du message de O’Senseï.

Vous me demandez : « A quoi devraient-ils penser ? ». Je répondrais : Venir avec le meilleur d’eux-mêmes pour le partager et le développer ensemble.

Merci beaucoup d'avoir pris le temps de répondre à nos questions. Nous vous attendons en Russie!

Contact 

PARIS UNIVERSITÉ CLUB

17 avenue Pierre de Coubertin 75013 Paris
01 44 16 62 62 accueil@puc.paris www.puc.paris

SECTION AIKIDO

Thierry KHAYAT : 06 60 91 82 17

Vinh VU QUANG : 06 23 53 11 44

Site : www.dojoshinkai.org

aikido@puc.paris

  • Facebook

© 2020 Shin Kaï